Ce n’est plus un secret : la viande rouge est remplie de mauvais cholestérol, riche en graisses saturées et en fer. Ces derniers peuvent favoriser l’accumulation des plaques de matière grasses dans les artères et provoquent ainsi des maladies cardiaques.

Omniprésente dans notre alimentation, la viande rouge peut également causer le cancer du sein ainsi que le cancer colorectal. Très souvent, les femmes qui ont la possibilité de faire un régime riche en viande rouge et en lait souffrent d’un cancer du sein. Un verre de lait peut augmenter l’excès d’œstrogène dans notre sang et augmenter le risque de cancer du sein.

La production de viande est très inefficace particulièrement lorsque cela concerne la viande rouge. Pour produire un kilo de bœuf, il faut sacrifier 25 kilos de grain pour nourrir l’animal et environ 15,000 litres d’eau. Afin de produire de la viande, les éleveurs ont tendance à maltraiter les animaux en partie ou complètement.

Des fois, ces producteurs de bétail n’aménagent pas suffisamment d’espace pour que les pauvres animaux puissent se déplacer librement. Par moment, ils n’ont pas de contact avec d’autres animaux et aucun accès à la vie extérieure. Bref, l’agriculture industrielle fait souffrir les animaux sans bonne justification. Allons nous les laisser faire ?

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, allez jeter un oeil à notre article sur les raisons pour lesquelles vous devriez réduire votre consommation de viande !

Quelle est la consommation idéale de viande ?

fréquence idéale de consommation de viande

La quantité ainsi que la fréquence à la quelle nous devons manger de la viande dépend fortement de nos objectifs. Le besoin d’avoir une grosse portion de viande à chaque repas n’est pas idéale pour notre santé ou pour l’environnement.

Pour avoir un bon steak saignant, il faut sacrifier beaucoup de ressources. Très souvent, pour avoir un demi kilo de viande pour la consommation humaine, les animaux passent par des étapes vraiment horribles.

Nos exigences quotidiennes en protéines sont :

  • Pour la perte de poids = 0.65 grammes par kilo de poids corporel.
  • Si vous voulez maintenir le muscle = 0.65 grammes par kilo de poids corporel.
  • Afin de construire du muscle = 1 gramme par kilo de poids corporel.

Les 10 étapes pour réduire notre consommation de viande

 

1 – Utiliser les nouvelles technologies

application pour connaitre son empreinte carbone

Beaucoup d’entre nous sommes obsédés par nos smartphones et nos trackers de fitness. Alors pourquoi ne pas utiliser la technologie qui est disponible pour réduire encore plus notre consommation de viande ?

Nous pouvons utiliser une application pour faire un suivi de nos émissions personnelles de carbone. Cela se fait normalement en cochant les activités quotidiennes qui entrent dans des catégories comme l’électricité, le recyclage, les voyages, la nourriture et l’utilisation.

Ces types d’applis nous encouragent à entrer notre consommation de viande et de produits laitiers afin de bien illustrer l’impact de notre alimentation sur la planète. Nous pouvons survivre sans manger de viande !

Si vous souhaitez manger moins de viande pour des raisons de santé, il existe de nombreuses applications. Ces logiciels offrent plus ou moins des recettes, des conseils sur les pièges alimentaires courants ainsi qu’un système de suivi pour la nutrition.

2 – Recadrer ses habitudes alimentaires

changer ses habitudes alimentaires

L’idée d’abandonner la consommation de viande peut sembler assez négative. Alors préparons nous à atteindre notre but en recadrant ce changement alimentaire. Nous ne devons surtout pas abandonner quoi que ce soit, mais plutôt optimiser notre régime alimentaire et découvrir de nouveaux aliments délicieux.

Avec cette nouvelle perspective, nous pouvons juste trouver que nous aimons le goût de l’aubergine grillée, des pois chiches rôtis au four et des tomates rouges farcies avec de la ricotta ainsi que de la noix de cajou.

En recadrant nos habitudes alimentaires, nous remarquerons que nous négligeons souvent un grand nombre de nourritures excellentes pour par exemple des hamburgers ternes et malsains.

De plus, lorsque nous mangeons une alimentation variée et riche en fruits aussi bien qu’en légumes aux couleurs vives, en noix et en grains entiers, notre corps reste sain. Cela est le cas grâce aux antioxydants et aux autres nutriments qui proviennent de ces aliments.

3 – Commencer par des petites décisions simples

diminuer progressivement la vianceCertaines personnes pensent que pour protéger les animaux, il est plus judicieux de se diriger petit à petit vers un régime végétarien ou végétal. D’autres préfèrent se lancer dans le véganisme afin de s’immerger complètement pour se sentir engagés et motivés.

Quelle que soit la stratégie qui fonctionne le mieux pour vous, vous devez foncer, même si les avis des autres sont en conflits avec nos motivations !

Et, si nous essayons d’éliminer la viande complètement de notre alimentation et nous trouvons que cela ne fonctionne pas pour nous, c’est parfait. Il nous reste plus qu’à résister à l’envie d’abandonner en si bon chemin et de nous ajuster simplement à cette modification.

Manger de la viande seulement deux ou trois fois par semaine est toujours beaucoup mieux pour notre santé et protège la planète.

4 – Diminuer progressivement

Généralement, les changements radicaux dans notre mode de vie sont voués à l’échec. Beaucoup de gens abandonnent tout le processus en plein milieu de parcours parce que c’est trop dur.

Pour réduire notre consommation de viande, nous devons commencer petit à petit. Essayons de choisir un jour spécifique par semaine où nous allons exclure la viande. Une fois que nous serons plus à l’aise avec notre nouvelle forme d’alimentation, nous pourrons facilement ajouter des jours supplémentaires.

5 – Explorer de nouvelles saveurs

de nouvelles saveurs avec un plat végétarien

Osons expérimenter des recettes pleines de saveur et que tout le monde pourrait apprécier. C’est une priorité quand nous passons par exemple à un régime à base de plantes. Ainsi, nous découvrirons que c’est les saveurs et les épices qui font de nos plats préférés des délices, et non la viande.

Certains de nos plats préférés peuvent rester les mêmes avant et après que nous décidions de devenir végétaliens. Le chili, les burritos et la paella sont des plats extrêmement bons, même sans viande.

6 – Organiser un repas-partage sans viande

Si nous organisons un repas-partage où tout le monde contribue à un plat sans viande, cela pourrait être un bon thème pour une fête. De plus, cela nous donnera une tonne d’idées pour la planification des repas sain et nous pourrons aussi dire que nous contribuons à sauver la planète.

Le rassemblement autour d’un repas sans viande motive tout un chacun à être créatif et à réfléchir à des alternatives saines.

7 – Substituer avec des haricots et des lentilles

les lentilles comme substitut de la viande

Nous ne sommes pas tous fan de haricots, et nous n’avons pas forcément essayé de manger des lentilles. Si nous sommes curieux de nature, nous allons très vite découvrir que ces aliments magiques pourraient donner un goût pratiquement similaire à la viande dans un repas.

Elles font de bons substituts. En plus de cela, les haricots et les lentilles sont d’excellentes sources de fibres ainsi que de protéines. Ils offrent une grande gamme de vitamines aussi bien que de minéraux, y compris le fer, le potassium et le magnésium.

Voir également notre liste de 17 aliments pour remplacer la viande

8 – Être indulgent envers vous-memes

Beaucoup de personnes ont eu des remords quand ils se sont rendus compte que les produits qu’ils mangeaient contenaient des œufs et du beurre. Cela prend vraiment beaucoup de temps pour que nous nous rendons compte que le fait d’ingurgiter tout ce que nous trouvons contribue grandement à la réduction d’animaux sur terre. Cela devient vite très frustrant.

Vous pouvez faire des erreurs, ce n’est pas grave !

9 – Choisir correctement ses objectifs

Lorsque nous souhaitons réduire notre consommation de viande mais nous ne savons pas par où commencer, nous pouvons tout d’abord essayer de nous diriger vers les viandes transformées. Ce sont des aliments très faciles à remplacer.

choisir son objectif

Cela peut être fait par des options végétales qui sont bien entendu plus saines. Les hot-dogs végétariens sont maintenant largement disponibles, tout comme les tranches de sandwich, les saucisses et les hamburgers végétariens. Il y a des légumes, même du tofu sous toutes les formes, si nous nous sentons d’humeur aventureuse !

De cette façon, si nous décidons de changer nos habitudes alimentaires, nous bénéficierons toujours de toutes les protéines dont nous avons besoin. Et ce, avec l’avantage supplémentaire de nutriments et de fibres qui manquent dans les viandes transformées.

Une fois que nous aurons passé au moins trois semaines à découper des produits de viande transformés, nous pourrons passer à la réduction de la viande rouge pour maintenir notre santé cardiovasculaire.

10 – Ré-agençer votre garde-manger

Même avec les meilleures intentions du monde, nos objectifs diététiques peuvent tomber à l’eau lorsque les choses de la vie prennent le dessus. Nous pouvons faciliter la préparation d’un dîner sans viande en stockant des aliments spécifiques dans notre garde-manger. Cela veut concrètement dire avoir des haricots cuits à portée de main, éventuellement un hamburger végétarien ou de la bonne salade.

Si nos placards regorgent d’aliments pas très équilibrés et qui se révèlent trop tentants, nous pouvons en faire don à des personnes dans le besoin. Ensuite, l’idéal est de faire un bon stock d’aliments sans viande, comme du falafel instantané, des lentilles rouges ou des paquets de haricots rouges pour faire un burrito avec beaucoup de légumes frais.

Pour finir, voici une vidéo qui vous aidera sûrement à adapter vos placards pour votre nouvelle alimentation sans viande :

Lorsque nous faisons le choix de manger des repas sains et de réduire notre consommation de viande, nous nous sentons tellement bien. Cette décision est vraiment honorable car rester fidèle à notre objectif aidera à maintenir notre santé personnelle et l’équilibre planétaire.