QU’EST-CE QU’UN COMPOSTEUR ?

 

Le composteur tel que son nom l’indique est un contenant pour la fabrication de compost pour votre jardin. Cette fabrication se fait par le processus de décomposition des déchets organiques.

POURQUOI ACHETER UN BAC À COMPOST ?

 

Le bac à compost est un outil écologique pour votre jardin, cela vous évite d’utiliser des engrais chimiques. Vous ne polluez pas, vous réutilisez vos déchets vous économisez sur l’achat d’engrais. Le but étant de valoriser vos déchets pour fabriquer un engrais naturel !

Vos plantes et arbres bénéficient d’un élément très nutritif, favorisant leur développement et votre sol gagne en qualité. Couplé à la permaculture, vous obtiendrez un jardin performant et totalement naturel !

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS SYSTÈMES ?

 

Il existe 3 systèmes de compostage : le lombricomposteur ou vermicomposteur, le composteur et le compost en tas. Le choix va dépendre de la surface de votre jardin et de l’espace que vous avez (jardin, balcon).

LE COMPOSTEUR ROTATIF

le composteur rotatif

Le composteur rotatif permet de faire du compost rapidement et contient entre 100 et 150 l. Du fait de sa faible contenance, il peut s’utiliser en complément d’un autre type de compostage, pour obtenir un compost mature « express ».

Son système fait penser au tambour de la machine à laver, et il accélère le processus de compostage car il est doté d’une bonne oxygénation et permet aussi de ne pas avoir de mauvaises odeurs, ce qui n’est pas négligeable. Son prix est par contre plus élevé, à partir de 160 euros.

LE FÛT À COMPOST

le fût à compost

Le fut à composte est d’utilisation simple mais il doit être démoulable pour obtenir le compost situé au fond. Le choix du modèle se fera également en fonction de votre force pour le soulever puis ensuite démouler.

Le couvercle est amovible avec des aérations. Le plastique recyclé est recommandé pour sa résistance, il doit être opaque et foncé pour attirer la chaleur. Des trous au fond sont nécessaires pour que l’eau s’écoule et que l’air passe, pensez à la taille qui ne doit pas permettre de laisser passer un mulot, un rat ou une taupe. Il existe des modèles avec un injecteur d’air.

Pensez à l’aérateur sous forme de tige en métal. Il doit être aéré chaque semaine en tournant d’1 quart et en relevant plusieurs fois. Cela évite les mauvaises odeurs.

Vous pouvez créer votre aérateur avec un fer à béton en le tordant aux extrémités. Une aération sur les côtés est nécessaire, avec un fond permettant d’évacuer l’humidité sans laisser passer les rongeurs et il doit pouvoir adhérer au sol pour le rendre stable.

Vous aurez besoin de 2 à 3 silos pour chaque étape dans l’évolution du compost jusqu’à maturation.

Il est conseillé de choisir votre composteur avec la mention NF-Environnement.

Avec le composteur en kit vous allez pouvoir atteindre les 5000 litres, il est économique et écologique. Les planches ne sont pas fournies mais le montage est facile. Son prix est abordable, entre 40 et 140 euros.

LE VERMICOMPOSTEUR

le vermicomposteur

Avec le vermicomposteur ou lombricomposteur, des vers de culture se chargent de la décomposition des déchets. Il est utilisable en intérieur ou sur un balcon pour une quantité de déchets moins importante et doit être compact.

Vous disposez de plusieurs étages de bacs, le nombre se choisit en fonction de la surface de votre jardin. Comptez également 6 mois pour un compost mature. Il se présente sous 2 formes : pâteux et liquide. Ce dernier est appelé lombrithé ou thé de vers, un robinet est nécessaire pour récupérer le jus.

En le diluant à 10% vous obtenez un fertilisant pour les plantes en pot et jardins suspendus. Une astuce utile : une fois le compost du dernier bac retiré, replacer le bac sur le haut, vous utilisez tous les et c’est plus pratique.

Les dépenses peuvent être élevées car vous aurez à ajouter les vers de terre (ou lombric) et un mélange chaulé, un matelas humidificateur vous seront peut-être nécessaires. Vérifiez auprès du vendeur si ces « ingrédients » sont inclus dans l’achat de votre vermicomposteur.

Si vous devez ajouter les vers, vous avez besoin de vers tigres ou vers du fumier au nom latin Eisenia foetida ou l’andrei, le vers de Californie, très rouge. Le nombre de vers se calcule en fonction du nombre de personnes au foyer : 500 g de vers pour 2-3 personnes, 1kg pour 4-6 personnes et 1,5 kg au-delà de 6.

Sachez que l’isolation est très importante, ils ne doivent pas être exposés aux températures extrêmes.

COMMENT CHOISIR UN COMPOSTEUR ?

 le bac à compost

QUELLE MATIÈRE POUR MON BAC À COMPOST ?

Ils existent en bois ou en plastique. Pour le moins cher, comptez environ 50 euros. Vous le trouvez facilemement sur internet ou en grande surface. Il est en général adapté aux jardins dont la surface ne dépasse pas 500 m2.

En plastique il est vert ou noir, et permet de contenir entre 400 et 600 l.

Pour les composteurs en bois, ils sont généralement en pin autoclavé, traité pour résister à l’humidité. C’est une meilleure alternative pour sa résistance aux intempéries et son côté esthétique dans votre jardin.

Choisissez-le labellisé « FSC » pour sa provenance (forêt cultivée).  Le compost mature est prêt à être utilisé au bout de  6 mois.

LE SYSTÈME D’AÉRATION 

 

Pour tout type de composteur, il est important d’avoir un bon système d’aération, avec une ouverture pour le versement de vos déchets, et un accès facile à votre compost mature.

OÙ INSTALLER LE COMPOSTEUR ?

 

Le choix de l’emplacement du composteur est important, dans votre jardin, faites en sorte de ne pas gêner le voisin, d’un point de vue esthétique avant tout. Si votre composteur a tendance à gâcher le paysage, vous pouvez le couvrir de plantes grimpantes ou fabriquer un abri en bois.

N’oubliez pas qu’il doit aussi être facile d’accès pour vous.

COMMENT UTILISER SON BAC À COMPOST ?

 Les déchets naturels pour le compostage

Le compost est très utile comme engrais naturel afin de préparer votre sol une fois l’hiver passé. Il sera mieux nourri pour vos plantations au printemps. Un compost réussi est de couleur sombre, il dégage une odeur de tourbe ou de terre.

Vous pouvez choisir de faire un compost de tas, à même le sol. Sachez tout de même que les oiseaux vont être attirés et ils viendront picorer. De plus il ne sera pas à l’abri et donc vulnérable aux changements de climat.

Les déchets verts utilisables pour faire du compost :

  • Les épluchures et restes de fruits et légumes lavés
  • Les coquilles d’œufs
  • Le marc de café et le filtre en papier
  • Le pain
  • Les fleurs une fois fanées
  • Les mauvaises herbes sans traitement chimique et non porteuses de graines, les déchets du jardin non traités, les plantes non malades
  • Les sachets de thé et infusion (attention pensez à enlever l’agrafe)
  • Les cendres.

Les déchets à éviter :

  • Les pelures d’agrumes
  • Le poisson et les arêtes
  • Les produits laitiers
  • Les plantes malades
  • Les mauvaises herbes porteuses de graines.

UNE ALTERNATIVE : FABRIQUER SON BAC À COMPOST

 

Vous ne souhaitez pas investir dans un composteur, fabriquez-le vous-même !

Pour cela munissez-vous de 4 palettes en bois de classe IV (résistant) et du fil de fer pour les attacher. Posez-le tout à même le sol.

Sur le fond, ajoutez de la paille, des feuilles. Comme pour tout type de composteur, il est important de le placer dans un endroit à l’abri du vent et accessible pour votre versement des déchets au quotidien.

Aérez bien régulièrement pour que cela ne pourrisse pas.

Mettez un bac ou une trappe pour récupérer le compost.