La consommation de viande est un sujet devenu de plus en plus polémique au fil des dernières années. Quelques minutes de recherche sur Internet suffisent pour le constater :

Que l’on soit pour la consommation de viande ou pas, quelle qu’en soit la raison, il y aura toujours matière à discuter, argumenter, voire se quereller. La tension est telle qu’il devient très délicat de pouvoir aborder le sujet sereinement, toutes positions confondues.

Cependant, la question n’est peut-être pas aussi simple qu’il n’y paraît : le contexte économique mondial est tellement évolutif qu’au-delà des simples considérations pour les droits des animaux, il devient important de se demander quel est l’impact de notre consommation de viande sur l’environnement et notre santé !.

Certains vous diront qu’il faut arrêter de manger de la viande tout de suite, d’autres vous diront qu’il faut être plus mesuré et réfléchir aux conséquences de tout cela sur le long terme. L’argument santé sera aussi fréquemment mis en avant.

En l’état, les différentes argumentations se valent, si on les prend une par une et point par point. Mais elles se catapultent également car chaque nouvel argument détruit le précédent, et semble empiéter sur un terrain glissant.

Bien que nous ne sommes pas impartiaux, nous avons donc voulu, au travers de cet article, explorer plusieurs facettes. Car il est primordial, dans cette discussion, d’aborder tous les aspects possibles afin de ne pas passer à côté d’importants points de réflexion.

Pourquoi manger moins de viande ? Pour notre santé, celle de la planète, les deux ? Peut-on clairement statuer sur la question définitivement ou peut-on encore dessiner une nouvelle façon de voir la chose en tenant compte des facettes les plus régulièrement évoquées ? Comment adopter une alimentation éco-responsable ?

Parce que c’est bon pour la planète

Voyons ensemble les raisons écologiques et environnementales de réduire votre consommation de viande.

impact de la consommation de la viande sur l'environnement

Le droit des animaux

Parlons dans un premier temps d’un élément qui fait de plus en plus de bruit : celui du droit des animaux. Bien que des combats aient toujours existé à ce sujet, de nombreuses luttes, notamment celles pour le changement de statut des animaux de compagnie, ont mis en lumière le travail de nombreuses associations qui veulent pousser tout cela encore plus loin.

Il ne s’agit plus seulement de se dire que les animaux ne sont pas de simples objets : il faut maintenant leur accorder plus de respect et ne plus les consommer, ni les utiliser à outrance.

Le raisonnement est le suivant : Si l’on diminue notre consommation de viande, on évite ainsi la surexploitation des animaux, l’élevage en batterie, mais également la propagation de maladies dues à ce type d’élevage.

Animaux et écosystème

Au-delà d’un argument moral, cependant, en revenant à l’aspect factuel de choses, force est de constater que de nombreuses espèces animales sont en voie de disparition du fait de l’activité

humaine. L’agriculture et la surproduction grignotent tous les jours du terrain et font parfois propager des espèces nocives, créant de nombreux déséquilibres.

En 2015, un site axé sur le végétarisme disait même qu’en mangeant de la viande, on favorisait la disparition des espèces, mettant l’accent sur l’incidence de cette consommation sur le réchauffement climatique et la déforestation. Si on ajoute à cela le reste de l’industrie agro- alimentaire, on voit vite que l’activité humaine est lourde de conséquences.

Une meilleure gestion de l’agriculture contre la faim dans le monde

À noter également qu’une meilleure gestion de l’agriculture permettrait en théorie de réduire les écarts alimentaires au niveau mondial, ce qui serait une belle façon de lutter contre la faim dans le monde. L’exemple souvent donné est l’équivalence du nombre de repas fourni par un bœuf, en rapport avec ce qu’il a mangé durant sa vie, et c’est impressionnant : 1500 repas humain contre 18000 repas.

Sans compter la consommation d’eau par kilo de viande produit : Il faut 13.500 litres d’eau pour produite 1 kg de viande de bœuf (source)

Si on étend ce calcul au volume de céréales qu’on utilise pour l’élevage chaque année, on arrive à des chiffres faramineux qui pourraient en finir avec la famine humaine. De plus, les adeptes d’alimentation végétarienne à vegan vantent régulièrement les mérites de ces alimentations, ce qui nous mène à un autre point.

Parce que c’est bon pour la santé

La viande, notamment la viande rouge, sont souvent cités comme cause de cancer (contrairement au corossol) ou autres maladies. Quand est-il vraiment ?

La viande rouge est-elle cancérogène ?

Voici une vidéo qui répond très bien à cette question :

 

Évolution de la consommation de viande et ses conséquences sur notre santé

Au-delà de la lutte pour sauvegarder notre planète, nous pouvons aussi simplement nous pencher du côté de la réflexion sur l’impact de la consommation de viande sur la santé humaine.

Au cours des dernières décennies, voire des derniers siècles, la consommation de viande a explosé à tel point qu’aujourd’hui, l’industrie agro-alimentaire invente régulièrement de nouvelles façons de nous faire consommer de la viande.

Pendant que certains meurent de faim, comme vu plus haut, nous pouvons aussi constater que la surconsommation n’est pas sans danger, notamment au niveau des risques cardio-vasculaires.

Les mouvements alternatifs

Heureusement, aujourd’hui, d’autres voix se joignent aux défenseurs des animaux pour proposer des alternatives, que ce soit via les régimes végétariens ou vegan. De nombreuses chaînes Youtube proposent des recettes, des astuces, et l’industrie agro-alimentaire a bien compris : on trouve maintenant de plus en plus d’alternatives aux produits « classiques » afin de faciliter la vie des personnes qui souhaitent se lancer.

Certains pensent que les industriels « surfent » sur les modes, mais beaucoup voudraient les pousser à produire plus de ces aliments afin de faire passer un message vis-à-vis de leur utilité.

Jetez également un oeil à notre liste d’aliments pour remplacer la viande !

 

Parce que c’est bon pour le porte-monnaie

La viande est en effet un aliment coûteux dans nos assiettes. Voyons ensemble les économies que vous pourriez faire en diminuant votre consommation !

économie en mangeant moins de viande

La responsabilité des citoyens

Ces éléments sont intéressants mais ils reposent tout de même sur une fondation à ne pas oublier : le citoyen lambda. Celui qui consommera, celui dont le porte-monnaie peut décider énormément de choses.

Il ne s’agit pas seulement de nourriture d’ailleurs. Consommer « de la viande » ou des animaux, c’est aussi lié à l’industrie textile, au divertissement, ..etc. L’un des meilleurs moyens pour enrayer toute cette consommation, c’est de passer par la prise de conscience et la responsabilisation.

Nous parlions plus tôt d’alternatives alimentaires, il y en a maintenant à tous les niveaux. Cela commence d’ailleurs à fonctionner : on peut prendre en exemple les campagnes pour cesser les programmes de reproduction d’animaux marins dans les parcs (comme à SeaWorld en Floride). Partout, le consommateur prend en puissance.

Les personnes souffrantes de TCA

Mais si l’on parle de santé et de consommation, on doit aussi penser aux personnes souffrant de TCA (Troubles du Comportement Alimentaire), qui finalement sont en position délicate.

En effet, un élément clivant dans certaines réflexions sur la consommation de viande intervient lorsque certaines personnes oublient justement de tenir compte du fait que la santé peut aussi tenir au fait de continuer à manger de la viande. Et pour certaines personnes, cela peut aussi vouloir dire en manger plus.

Alors que jusqu’à présent de nombreuses campagnes choc ont tenté « d’éveiller les consciences », de nombreux témoignages nous rappellent que le fait de stopper complètement la viande n’est pas à la portée de tout le monde, de la même manière.

Baisse des prix = Baisse de la qualité

baisse de la qualité de la viande

On entend aussi souvent dire que manger moins de viande, veut dire baisser le coût de notre alimentation, c’est vrai.

Malheureusement, l’industrie agro- alimentaire a réussi son pari en touchant les personnes n’ayant pas les moyens de consommer de la viande : créer des produits dérivés de la viande à porté de tous.

Peu chers et accessibles, la barrière du coût ne semble plus poser problème pour consommer de la viande. Oui, les prix ont baissés, mais la qualité aussi. C’est pourquoi il faut faire attention à ce que l’on consomme. Mais quand c’est simple, rapide, et pas cher, pourquoi s’en priver ?

C’est pourquoi il faut éduquer à la consommation pour éviter ce type d’erreurs. En effet, la viande bon marché n’est pas la même que la viande du boucher du village voisin. Il faut regarder notamment la provenance, mais aussi le type d’élevage.

 

Pour consommer de la viande de meilleur qualité

Comme nous en parlions plus haut, la qualité de la viande a fortement baissé depuis ces dernières décennies. C’est de la faute de l’industrie agroalimentaire, oui, mais aussi de la notre. En effet, la surconsommation de viande entraine la surproduction de viande. Comment augmenter une production ? En industrialisant le processus = élevage en batterie.

C’est pourquoi vous devez vous diriger vers un boucher de confiance ! Demandez la provenance, consommez local !

« Oui mais le boucher c’est hors de prix ! »

Non, le boucher propose propose ses pièces de viandes au prix réel de la viande. Consommer moins de viande industrielle vous permettra d’économiser et de vous permettre de vous procurer de belles pièces de viandes occasionnellement durant la semaine.

Grâce à cela, vous réduirez votre consommation, vos dépenses et augmenterez la qualité de vos repas !

consommer de la viande de bonne qualité

Alors pourquoi manger moins de viande ?

  • Parce que la planète a encore une chance, et qu’il est nécessaire de la lui accorder.
  • Parce que les animaux ne sont pas sur terre seulement pour nous nourrir, il ont le droit de vivre à l’air libre et de profiter de leur liberté !
  • Par ce que la nourriture que l’on donne aux animaux pourrais éradiquer la faim dans le monde.
  • Parce que notre santé est en jeu : Réduire sa consommation pour augmenter la qualité de la viande que l’on consomme.
  • Parce que la consommation d’eau par kilo de viande produite est trop importante dans un monde où l’eau potable devient une danrée rare.

Nous vivons dans un pays où la viande est omniprésente dans chaque repas. Il est difficile de changer nos habitudes. Mais peu importe le chemin que vous devez parcourir pour réduire votre consommation, faites-le.