Aujourd’hui, dans notre usage quotidien de l’eau potable, le gaspillage est devenu monnaie courante. Chasse d’eau, arrosage, lavage de voiture, est-ce réellement nécessaire d’utiliser une ressource vitale en pénurie pour de telles tâches ?

Existe-t-il une solutions pour réduire sa consommation d’eau et utiliser la nature pour adopter un comportement écologique ? Oui, cette solution se nomme « récupérateur d’eau de pluie » !

Mais si vous être ici, c’est probablement que vous en connaissez déjà les avantages. Voici donc pour vous, notre comparatif détaillé pour vous aider à acheter un réservoir d’eau pour réaliser des économies !

Guide pratique pour choisir une cuve d’eau de pluie :

Récupérer l’eau de pluie consiste à connecter un bac de stockage de l’eau pluviale à l’une ou plusieurs de vos gouttières. Ce système doit également filtrer l’eau pour vous permettre de l’utiliser la plus propre possible !

Selon la superficie de votre toit et le taux de précipitation de votre région, cette démarche peut vous permette d’économiser de grandes quantités d’eau et de respecter le cycle naturel de l’eau sans pomper dans nos nappes phréatiques déjà affaiblies.

Voici les questions à se poser avant l’achat d’une cuve d’eau de pluie

  • Comment allez vous utiliser l’eau récupérée ?
  • Quelle est la surface de votre toit ?
  • Pleut-il beaucoup dans votre région ? (pluviométrie)
  • Combien de personnes vivent dans votre maison ?

Pour en savoir plus, lisez notre article dédié ici.

Comparatif récupérateur d’eau :

Les produits ici comparés sont classés par taille afin de vous faciliter votre choix.

Pensez bien à calculer la superficie de votre toiture pour pouvoir évaluer la quantité d’eau que vous allez récupérer et par conséquent la taille de cuve dont vous aurez besoin !

Voici les différents type de réservoir d’eau de pluie

RÉCUPÉRATEURS D’EAU PAS CHER

  • Marque : Strata Products Ltd

  • Contenance : 100 litres

  • Matériaux : plastique vert foncé

  • Poids : 2,64 kg

  • Dimensions : 96 cm de haut pour 36 cm de long et 32 cm de large

  • Description : Ce récupérateur d’eau tout en long ne prend pas beaucoup d’espace. Il correspond bien pour une petite surface de toit type cabanon. Un robinet y est intégré mais pas de système de filtre. Le couvercle s’ouvre et un socle est livré avec le contenant.

  • Avis : Les usagers en sont satisfaits ! Attention toutefois au raccordement qui va nécessiter un adaptateur. Le tuyau fourni fait 8cm de diamètre pour raccordement. Attention également : à vide la base n’est pas hyper stable. 

  • Marque : Strata Products Ltd

  • Contenance : 210 litres

  • Matériaux : plastique vert foncé

  • Poids : 4, 73 kg

  • Dimensions : 97 cm de haut pour 57 cm de large et de long.

  • Descriptif : Compact, ce réservoir est livré avec sa base et un kit de tuyau pour relier votre bac à la conduite de gouttière.

  • Avis : Pratique et peu encombrant pour un stockage d’eau à usage extérieur d’arrosage. Attention à vide la base n’est pas vraiment stable.

RÉSERVOIR de 300l et plus

  • Marque : Garantia

  • Contenance : 300 litres (également disponible en 650 litres)

  • Matériaux : plastique polyéthylène couleur sable

  • Poids : 18 kg

  • Dimensions : 182 cm de haut pour 58 cm de long et 37 cm de profondeur.

  • Description : De fabrication française, ce récupérateur est très discret et se confond avec votre façade sans soucis. Il inclut un système d’attache et un filtre pour que votre eau pluviale soit la plus claire et saine possible ! Hermétique et résistant.

  • Avis : Vérifiez bien qu’aucune pièce ne manque à la réception. Excellente relation qualité-prix pour un ample stockage. 2 ans de garantie du produit !

  • Marque : Garantia

  • Contenance : 350 litres

  • Matériaux : plastique couleur coco.

  • Dimensions : tube de 62 cm de diamètre sur la partie haute et 50 cm sur la partie basse.

  • Description : Ce récupérateur présente un design ultra moderne avec bac à plantes sur le dessus. Un système de trop-plein est prévu, ainsi qu’un filtre au raccordement, il est adapté pour des gouttières de 80 mm ou 1000 mm de diamètre

  • Avis : 5 ans de garantie pour la cuve de ce produit. Très tendance, il se confond parfaitement dans un environnement moderne.

RÉCUPÉRATEUR DE 500 LITRES ET PLUS

  • Marque : Garantia

  • Contenance : 500 litres

  • Matériaux : plastique polyéthyène imitation terracotta

  • Dimensions : 150 cm de haut, forme ronde, au diamètre maximal de 79 cm, ouverture de 18 cm de diamètre.

  • Descriptif : Très beau réceptacle discret sur votre terrasse. Il se confond, comme son homologue de la marque Belli en 1000 litres, avec les environnements du sud ou d’inspiration italienne. Robinet et tuyau-jauge fournis à la livraison.

  • Avis : C’est solide et ça fonctionne bien en plus d’être joli. Que demander de plus ?

  • Marque : Bellijardin

  • Contenance : 500 litres

  • Matériaux : plastique vert foncé

  • Poids : 18 kg

  • Dimensions : forme ronde au diamètre de 94 cm et d’une hauteur de 98 cm

  • Description du récupérateur Bellijardin : Ce grand réceptacle rond est livré avec une base qui le rehausse. Il n’est pas très esthétique mais rempli ses fonctions de réservoir. La base s’adapte également au modèle de 300 litres rectangulaire de la même marque au besoin.

  • Avis : Pas très joli mais pratique. Il est plus léger que la plupart de ces homologues, ça peut être un plus pour l’installation.

  • Marque : Bellijardin

  • Contenance : 650 litres

  • Matériaux : plastique polyéthylène beige

  • Dimensions : 200 cm de haut pour 60 cm de large et de profondeur

  • Descriptif du récupérateur d’eau Belli : Grand réceptacle discret, tout en hauteur. Il est livré avec un kit de raccordement et tout pour le fixer au mur pour éviter des chutes dues au vent lorsqu’il est à vide.

  • Avis : Discret et pratique. Attention toutefois plusieurs réceptions avec couvercle cassé ont été signalées. Soyez attentif lorsque vous recevez votre produit pour faire appel au plus vite au service client si besoin il y a.

CUVE DE 1000L et plus

  • Marque : Garantia

  • Contenance : 1 000 litres

  • Matériaux : plastique polyéthylène vert foncé

  • Poids : 52 kg

  • Dimensions : diamètre d’ouverture 38 cm, 174 cm de haut pour 105 cm de large et 77 cm de profondeur

  • Description : Ce récupérateur d’eau aux formes rondes peut s’ouvrir sur le dessus pour un nettoyage optimal. Il n’est pas très esthétique mais pratique. Un tuyau de taille moyenne est livré avec la cuve pour remplir vos arrosoirs etc.

  • Notre avis : Le tuyau est bien pratique vu que le robinet est situé très bas et ne permet pas d’accès pour remplissage sauf si on lui construit une base !

  • Marque : Bellijardin

  • Contenance : 1 000 litres

  • Matériaux : plastique polyéthylène imitation poterie en terre cuite

  • Poids : 31.5 kg

  • Dimensions : forme ronde de 99 cm de diamètre

  • Descriptif : Ce grand récupérateur allie les besoins de récupération d’eau importants et les soucis esthétiques. Il se marie à merveille avec des habitats d’inspiration sud de la France ou italienne, tout comme le Garantia de 500 litres. Un emplacement est prévu sur le dessus pour y mettre des plantes. Il est livré avec son robinet et son kit de raccord.

  • Avis : Excellent pour allier praticité, écologie et discrétion ! C’est de loin celui qu’on préfère même si le pot de fleur intégré au couvercle est peut-être un peu gadget.

FAQ (questions fréquentes)

Comment raccorder un récupérateur d’eau de pluie ?

Tout dépend de l’utilisation que vous souhaitez faire de votre récupérateur et de l’eau pluviale !

Si elle ne va concerner qu’un usage extérieur, par système de branchement direct sur le récupérateur, rien de bien compliqué :

  • Connectez votre gouttière (de préférence en PVC, faïence ou bien zinc) à votre récupérateur avec un tuyau en pvc (ou zinc selon votre préférence).
  • Placer et de fixer une grille fine à la jonction afin de créer un premier filtre rustique qui retiendra les feuilles et petites branches.

Si vous souhaitez raccorder votre récupérateur d’eau à votre maison pour un usage en intérieur, les choses sont un peu plus complexes.

Il faut tout d’abord que les canalisations que vous allez utiliser portent la mention « eau non potable ». Un filtre au charbon pourra aussi être installé pour purifier votre eau au maximum. Attention pour un usage d’eau de pluie en intérieur, les règles sont strictes. Jetez un œil à notre FAQ sur la question. 

Comment traiter l’eau de pluie récupérée ?

L’eau de pluie est plus acide et plus pure que l’eau du robinet. Les différents récupérateurs proposés sur le marché offrent leur propre système de filtrage particulier, mais vous pouvez en rajouter si cela ne vous satisfait pas.

  • Couches de minéraux et sable : vous pouvez adapter dans un tube en amont de votre récupérateur d’eau un système de filtration par couches, avec l’utilisation de différents minéraux (gravillons, pierre poreuse type volcanique et sable). Pensez à nettoyer ce filtre régulièrement !
  • Système de stockage des premières eaux : C’est un système rudimentaire qui consiste à envoyer l’eau, ou la première chute d’eau, celle qui charrie souvent les impuretés situées dans la gouttière ou sur le toit, vers un premier récupérateur. Un système de flotteur viendra fermer ce réservoir une fois plein et l’eau plus propre sera ensuite dirigée directement vers la cuve ! Attention à bien nettoyer régulièrement ce premier réservoir car il risque de se remplir de saletés assez vite. Sa taille varie en fonction de la taille de votre captation totale d’eau, calculée en fonction de votre superficie de toit. Calculez une capacité permettant de recevoir 1 mml pour chaque m2 de toit. Cette eau lavera le toit et sera donc la plus sale. Par exemple pour 50 m² de toit, il vous faudra un réceptacle de premières eaux de 50 litres. Si cette eau ne peut pas être utilisée à l’intérieur ou en nettoyage de voiture (risques de rayures), vous pouvez toujours l’utiliser pour arroser vos plantes !
  • Filtres textiles : vous pouvez les inclure en plus des filtres minéraux et sableux pour retenir les dernières impuretés. Changez le tissu très régulièrement.
  • Grilles : Situées le plus en amont possible du récupérateur, des grilles de différentes tailles permettent de retenir brindilles, feuilles, mousse etc. Enlevez ces éléments retenus régulièrement.

Comment nettoyer une cuve de récupération d’eau de pluie ?

Profitez des saisons sèches pour nettoyer votre récupérateur ! En effet, malgré les systèmes de filtration, il est possible qu’un peu de terre ne se dépose au fond. De fil en aiguille, cela peut venir obstruer la sortie d’eau par le robinet. Il faut donc veiller à évacuer régulièrement le dépôt. Une fois par an est souvent suffisant mais les constructeurs recommandent de le faire tous les 3 mois. 

Assurez-vous de bien vider le contenant puis ouvrez-le, vous pouvez le laver à la main si la cuve est accessible ou bien avec un kartcher pour plus d’efficacité et un décapage des possibles organismes qui se seraient déposés au fond.

N’utilisez pas de produits chimiques ! Si besoin il y a d’utiliser un lavant, du savon de Marseille fera l’affaire.

Videz bien la cuve avant de la remettre en place pour éviter les stagnations avant la prochaine pluie.

Pensez également à laver les filtres, quels qu’ils soient.

Comment utiliser l’eau de pluie au quotidien ?

L’eau pluviale que vous récupérez, une fois filtrée et clarifiée des dépôts du toit ou des gouttières, peut être utilisée dans de nombreux champs de votre habitat :

  • Pour laver votre voiture et autres moyens de transport
  • Pour arroser vos plantes et votre potager
  • Pour votre chasse d’eau 
  • Pour laver vos sols
  • Pour laver tout objets qui ne demandent pas une utilisation d’eau potable

Quelles sont les réglementations ?

Les réglementations pour un usage extérieur sont nulles, mais pour un usage intérieur (raccorder votre stock d’eau pluviale vers votre machine à laver ou vos toilettes par exemple) la chose est nettement plus compliquée.

Le Code civil indique que « tout propriétaire a le droit d’user et de disposer des eaux pluviales qui tombent sur son fonds » (art. 641). Cette règle exclue bien évidemment l’usage alimentaire, en effet l’arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage souligne qu’« une eau de pluie est une eau de pluie non, ou partiellement, traitée ; est exclue de cette définition toute eau destinée à la consommation humaine produite en utilisant comme ressource de l’eau de pluie… ».

D’autre part, dans les habitations, la présence de robinets distribuant des eaux de qualité différentes est interdite dans une même pièce. Vous êtes également tenu de porter mention « eau non potable » sur toutes les canalisations concernées par le transport de votre eau de pluie. Enfin, si les eaux récupérées sont utilisées et envoyées vers les égouts, une déclaration doit être faite à la mairie, et il vous faut payer une taxe d’assainissement.

Pas si simple donc.