Dans un monde où le coût de l’énergie pour se chauffer augmente continuellement, nous cherchons tous une solution pour diminuer nos factures d’électricité.

Et si possible une solution qui respecterait l’environnement en polluant peu, voir pas du tout.

Cette solution est le poêle à granulés (les granulés venant du bois), autrement appelé poêle à pellets. Et elle a le vent en poupe en France !

Le poêle à granulés, une source d’énergie renouvelable pour nos foyers ?

euros d'économie par an

%

d'avantage fiscal

COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?

Le poêle à granulés utilise des granulés de bois provenant du recyclage des résidus de l’industrie du bois. C’est leur combustion produisant de la chaleur qui permet de chauffer les pièces.

Le poêle à granule est donc considéré comme un système de chauffage écologique, car il utilise des matières premières considérées comme des déchets. Et dont personne ne veut. C’est un exemple concret d’application de l’économie bleue.

Le poêle est alimenté en granulés automatiquement grâce à une vis sans fin. Ce qui permet de moduler la combustion pour rester à la température souhaitée. Les granulés en contact avec l’air vont alors brûler et produire de la fumée qui sera distribuée à travers un conduit pour amener la chaleur dans la pièce.

Son allumage et son extinction sont également automatiques. C’est un chauffage d’appoint de petite à moyenne puissance.

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS MODÈLES ?

 

Il faut savoir que selon les besoins des foyers, il y a plusieurs tailles de poêles possible. Pour connaître les besoins d’un logement, il faut prendre en compte la consommation du foyer et la taille de l’espace à chauffer. Il y a 6 modèles de poêles possibles associant le bois avec de l’air ou l’eau:

  • poêle à convection naturelle
  • poêle ventilé
  • poêle canalisable,
  • poêle hydraulique,
  • poêle de masse à bûches

Les deux derniers ne s’utilisent pas avec des granulés mais avec des bûches.

Chacun à ses avantages, comme pouvoir chauffer aussi l’eau et ses inconvénients, notamment au niveau du bruit. Chaque logement aura sa technologie qui lui sera la plus adaptée. Ainsi les poêles ventilés iront très bien pour chauffer des grandes surfaces, ou des surfaces allongées. Tandis que les poêles à bois à rayonnement naturel seront l’idéal pour les petites surfaces.

Le prix d’achat d’un poêle est à prendre en considération : il faut compter entre 4000€ et 6000€. Vous pouvez aussi trouver des poêles d’occasion pour des prix inférieurs. Mais ce prix est amorti par la suite grâce aux économies réalisées sur l’électricité.

En effet, le poêle permet de diviser vos factures d’électricité par deux. Vous pouvez savoir plus précisément les économies prévues grâce à des outils de simulation en ligne. 751 euros par an est la moyenne du montant des économies réalisables avec un poêle à granulés.

De plus, vous pouvez bénéficiez d’aides comme les primes d’énergie ou un taux de TVA réduit à 5,5 %. Mais également un crédit d’impôt à l’achat, vous donnant droit à un avantage fiscal de 30 % avec certaines conditions simples à respecter. Il y a même un éco-prêt à taux zéro, l’état paye les intérêts.

RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT ET DESIGN

 

D’une part, le poêle à granulés s’intègre facilement dans nos maisons, tant au niveau pratique qu’esthétique. En effet, il permet d’atteindre une semaine complète d’autonomie grâce au réservoir à granulés qui est géré automatiquement avec la vis sans fin.

Quand au design qui se veut moderne, il est permis grâce à des matériaux solides, comme la fonte et l’acier, qui sont très résistants à la chaleur et à l’usure. C’est donc une solution pour du long terme. Sa petite taille est aussi un avantage. Il apporte une touche de confort et chaleur dans la pièce. Ce n’est plus le poêle de nos grands-parents, il a été optimisé et est trois fois plus performant qu’avant guerre !

Son installation est très facile car il n’a pas besoin d’être raccordé au chauffage central. Vu qu’il chauffe l’air directement au sein de la pièce où il est placé. Par contre les fumées nécessite un conduit en inox, qui sera installé sur un conduit de cheminée. Si vous n’en avez pas, ce sera une installation en ventouse qui sera employée.

Les fumées seront évacuées par la façade, ce qui convient surtout pour les appartements. Pour l’installation du poêle, il est fortement conseillé de faire appel à des professionnels qualifiés, vous permettant en plus d’avoir droit à certaines aides financières. Vous me direz oui mais l’entretien sera contraignant…

Il est plutôt simple comparé à une cheminée. Un spécialiste vérifiera une fois par an son fonctionnement. Il y aura juste du nettoyage ponctuel à faire au niveau de la vitre et le vidage des cendres hebdomadaire.

D’autre part, ce mode de chauffage respecte au maximum l’environnement. Le processus de combustion affiche un bilan carbone neutre. Car même s’il y a production de CO2, il est récupéré par les arbres en croissance lors de leur photosynthèse. Ce sont ensuite ces arbres qui deviendront les granulés.

Le bois est considéré comme une énergie renouvelable et durable. C’est aussi le combustible le moins cher du marché. Ainsi des labels tel que « NF granulés biocombustibles » garantissent que pour chaque arbre coupé, un autre soit planté. Il y a un équilibre qui se crée pour  que l’impact écologique soit neutre.

Par ailleurs, ces labels garantissent qu’il n’y ait pas de polluants volatils dans les granulés et que leur niveau de rendement soit assez élevé. Ils vous assurent le respect de la réglementation thermique.

Attention, les bûches de bois sont donc fortement déconseillée dans des poêles à granulés, au cas où l’idée vous prendrait.

Sachez pour ceux qui veulent aller plus loin et avoir un chauffage entièrement basé sur ce système de granulés, qu’il existe des chaudières à granulés.

Ne vous laissez pas avoir par l’image dépassée du poêle. Ce système de chauffage d’appoint combine économie, élégance, efficacité, simplicité et réutilisation des déchets. Il s’intègre parfaitement dans tout type d’habitation. Passe partout, adapté à vos besoins, une facilité de financement et un respect de l’environnement, serez-vous les prochains à le choisir ?

Si vous souhaitez rester au chauffage électrique, alors optez pour des panneaux solaires ou une éolienne domestique pour alléger votre facture et votre impact sur l’environnement !