De nos jours il est impensable de se dorer au soleil sans avoir appliqué sur sa peau une bonne protection car chacun sait qu’elle vieillit plus vite si elle est trop exposée, et le risque de cancer augmente.

Pourtant notre corps a besoin de la vitamine D transmise par les rayons pour fixer le calcium et le phosphore et ainsi renforcer nos os. D’autant plus que l’on sent que notre moral est reboosté avec la lumière et la chaleur que reçoit notre peau.

Pour vous rassurer, une exposition entre 10 et 15 minutes ne va pas faire de mal mais il est impératif d’utiliser une protection solaire si vous souhaitez une exposition prolongée, à la plage mais aussi en ville, en promenade ou lors d’une activité extérieure. Il est également important de renouveler l’application toutes les 2 heures.

L’indice protecteur est recommandé selon le type de peau pourtant la protection est à peu près la même : avec un indice 15, 93 % des rayons UVB sont bloqués, à 30, on atteint les 97% et à 50, on est protégé à 98%.

Il est intéressant de connaître les effets de la crème solaire vendue dans les commerces, avec des composants souvent nocifs pour la santé mais aussi pour l’environnement. Des produits chimiques sont ajoutés pour que la crème pénètre bien la peau et résiste à l’eau. Ce sont les perturbateurs endocriniens, et dans certaines crèmes se trouvent des nanomatériaux endommageant la faune et la flore marine. Nous en parlons ci-dessous.

Nous vous présenterons ensuite des recettes et conseils pour fabriquer votre propre crème solaire avec des produits naturels.

Impact de la crème solaire chimique sur la santé

les dangers de la protection solaire pour la santé

Les crèmes solaires sont indispensables mais le risque est de s’exposer aux composants chimiques que contiennent celles vendues dans le commerce.

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques provenant des produits pétroliers comme leur nom l’indique perturbant notre système endocrinien et notre organisme en général (notre descendance également) selon un rapport de l’OMS de 2002. Ces substances servent de filtres et de conservateurs de synthèse comme les parabènes, que l’on ne retrouve pas dans les crèmes solaires biologiques.

En effet, ces dernières contiennent des filtres minéraux comme l’oxyde de zinc. La différence d’action est constatée avec les filtres de synthèse qui transforment les UV tandis que les filtres minéraux les réfléchissent.

Impact de la crème solaire chimique sur la planète

l'impact de la crème solaire sur la planète

Non seulement nous sommes exposés à des risques avec les produits solaires mais ceux-ci polluent notre environnement et surtout les mers et océans dans lesquels nous nous baignons. La faune et la flore, comme le corail sont endommagés par les produits chimiques déversés.

Le phytoplancton, nécessaire à la vie marine avec sa production d’oxygène et sa fonction d’aliment, est aussi atteint. On compte entre 6 000 et 25 000 tonnes de crème solaire polluant les mers et océans chaque année (difficilement chiffrable mais le nombre est alarmant). Il vaut mieux ne pas se jeter à l’eau juste après avoir appliqué la crème mais plutôt attendre que notre peau l’ait absorbée.

Les crèmes non bios contiennent des nanoparticules (les crèmes bios ne peuvent contenir plus de 100 nanomètres en taille de ces particules). Leur fonction est de permettre à la crème de bien pénétrer et donc évitent que des dépôts blancs restent sur la peau.

Notre recette de crème solaire maison

notre recette de crème solaire maison

La crème solaire maison naturelle est un bon moyen de prendre soin de sa peau et d’éviter de polluer les mers et océans.

Voici une recette pour 100 ml de produit à conserver dans un flacon préalablement stérilisé (eau bouillante ou alcool à 90º) :

Les ingrédients :

  • 25 ml d’huile de carotte ou d’huile d’olive,
  • 40 ml d’huile de coco,
  • 10 ml d’huile de jojoba,
  • 10 g de beurre de karité,
  • 5 g de cire d’abeille ou végétale,
  • 5 cuillères à soupe d’oxyde de zinc ou 30 g,
  • 15 ml d’hydrolat selon votre préférence,
  • 3 gouttes d’huile essentielle de lavande ou de menthe poivrée,
  • 10 gouttes de vitamine E,
  • 20 gouttes de conservateur Cosgard (pour 3 mois).

La préparation :

  1. Faire chauffer au bain-marie les huiles, le beurre et la cire (sans faire bouillir).
  2. Puis verser le zinc après avoir retiré du feu, mélanger, ajouter l’hydrolat en fouettant activement, puis les 3 gouttes d’huile essentielle, les 10 gouttes de vitamine E, et les 20 gouttes Cosgard.
  3. Verser le mélange dans le flacon.

Pour information, voici les indices de protection des ingrédients :

C’est simple, on les mesure selon le pourcentage de produit : pour un indice 30, 30% de zinc, pour une protection à 15 on mettra 15% de zinc…

Sachez également que les huiles et beurre de karité ont leur propre indice de protection :

  • l’huile d’olive : 8
  • l’huile de coco : 8
  • l’huile de jojoba : 4
  • l’huile de sésame : 2
  • le beurre de karité : 6
  • l’huile essentielle de lavande : 6
  • l’huile essentielle de menthe poivrée : 7

À la protection, s’ajoutent les bonnes senteurs de karité et de coco.

Nos conseils : ne pas dépasser la dose de cire d’abeille car la crème s’épaissit en refroidissant. Elle pourrait être trop épaisse et elle s’étalerait difficilement sur la peau. Il ne faut surtout pas mettre d’huiles essentielles photosensibles, comme par exemple les agrumes.

Quelques marques de crèmes solaires naturelles et écologiques

les crèmes solaires bio

L’alternative si vous n’avez pas le temps de fabriquer votre propre crème consiste à utiliser une crème bio contenant de l’oxyde de zinc, un composant remplaçant le dioxyde de titane. Il a été démontré que les nanoparticules de TiO2 peuvent altérer l’immunité et créer des lésions précancéreuses (étude faites sur des rats).

Cette étude a été menée par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et publiée en janvier 2017. On retrouve le TiO2 dans de nombreux produits alimentaires et cosmétiques. Il n’est pas démontré que ces effets touchent l’homme mais il est présent dans de nombreux produits alimentaires, des bonbons et chocolats contiennent cet additif E171 pourtant non indispensable, il contribue uniquement à augmenter la blancheur ou la brillance.

D’après le Centre International de Recherche sur le Cancer, le TiO2 serait un « cancérigène possible pour l’homme ». L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), quant à elle, classe les nanoparticules parmi les substances les plus dangereuses.

Ce sont principalement les employés participant à la production qui sont les plus exposés, mais en tant qu’utilisateur nous devons prendre des précautions et notamment dans l’utilisation des crèmes solaires.

Certaines marques biologiques contiennent pourtant du dioxyde de titane et des nanoparticules. Ces dernières permettent une meilleure efficacité du filtre. Mais sachez que ces produits sont interdits dans les crèmes certifiées Ecocert. Les huiles végétales contenues dans ces crèmes biologiques peuvent être allergènes, et notamment pour les personnes allergiques aux aliments à coques.

Pensez à vérifier qu’elles ne contiennent pas d’huile de jojoba, de sésame, de noisette… Il est recommandé de faire un test dans le pli du coude. Si aucune réaction n’apparaît au bout de quelques heures, vous pouvez utiliser ces huiles.

L’huile essentielle de karanja ou honge oil est un filtre UV naturel que l’on retrouve souvent dans les crèmes bio. Elle nous vient d’Inde où elle est utilisée en médecine ayurvédique. Elle possède également des vertus anti-inflammatoires.

Les prix ont baissé donc n’hésitez pas à acheter une crème solaire bio pour toutes ces raisons évoquées plus haut.

Les crèmes bio se sont améliorées car elles avaient tendance à être plus difficiles à étaler, laissant la peau très blanche. Il existe maintenant des textures légères que vous pouvez utiliser en ville pour vous protéger au quotidien. Les crèmes épaisses vous serviront pour des expositions plus prolongées, avec une résistance à l’eau si vous vous baignez.

Pour préserver l’environnement et notamment les récifs coralliens, la faune marine, choisissez une crème certifiée sans nanoparticules.

Voici une liste de marques de crèmes solaires naturelles et/ou écologiques :

ECO-Cosmetics, Huile Solaire indice 30

On trouve cette huile solaire en e-boutique bio. Elle offre un aspect naturel, avec sa composition en huiles végétales dont l’huile de pépin de grenade est plutôt adaptée aux peaux sèches. Elle contient des filtres minéraux avec notamment l’huile de karanja pour la protection.

100% du total des ingrédients sont d’origine naturelle, 99,9% sont des ingrédients végétaux et 98,8% du total des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique contrôlée.

Propos Nature, Crème solaire visage Hélios protection SPF 50+

Parmi ses 100% d’ingrédients d’origine naturelle dont 38,8% issus de l’agriculture biologique, on trouve l’extrait de feuille de cassis (Ribes negrum) est un parfait antioxydant, et l’huile végétale de Burit offre la protection solaire.

Elle contient du tocophérol (vitamine E), un alcool qui peut être asséchant mais elle apporte de l’hydratation avec le miel, la glycérine, le beurre de karité.

Elle est toutefois à éviter pour les peaux acnéiques car elle contient des produits pouvant être comédogènes comme l’huile de coco.

Biosolis, Fluide solaire extrême SPF 50

Avec les Labels Cosmebio et Ecocert, elle propose 99 % d’ingrédients d’origine naturelle et 25,70 % sont issus de l’agriculture biologique.

Elle contient de l’aloé vera, de l’huile de karanja et du Dicaprylyl Carbonate qui permet un effet huile sèche satinée. Elle contient aussi de l’extrait de carotte.

Attention : Elle est par contre peu adaptée aux peaux acnéiques.

Phyt’solaire, Fluide Protecteur SPF 50

Cette crème vendue en e-boutique, boutique et institut bio, au label Cosmebio, sans nanoparticules contient une huile esterisée (transformée), donc moins riche en actifs qu’une huile végétale.

Mais elle propose tout de même de l’huile de sésame, de jojoba, d’argan, connues pour être peu comédogènes.

Elle est riche en huiles essentielles ce qui peut provoquer des allergies. Comme par exemple l’Eugénol (dans le clou de girofle) qui peut être irritant.

Attention : Les peaux sensibles doivent donc s’abstenir et on évitera donc l’application sur la peau des enfants.

Soin Solaire Protecteur Visage Flora Solaris Bio, Sanoflore

Cette protection SPF 20 UVA + UVB pour le visage certifiée Bio contient 99% d’ingrédients d’origine naturelle, 10% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique et un filtre minéral. Elle est de texture légère et teintée nude universelle.

Elle contient un extrait d’Edelweiss Bio qui protège et agit comme antioxydant, et l’annatto  un pigment naturel pour unifier. L’huile d’Hélianthus Bio du Vercors (10%) est hydratante et nutritive.

Crème Soyeuse Haute Protection SPF50 Bio Nuxe

Pour une protection optimale, avec SPF 50 UVA / UVB, elle est conçue pour les peaux sensibles, et pour les enfants de plus de 3 ans.

Elle est non comédogène et recommandée pour toute la famille.

Elle contient des végétaux Bio-certifiés comme de l’extrait huileux de pulpe de mangue, de l’huile de graines de chaulmoogra, du beurre de karité bio, de l’huile de Coco bio  et des filtres 100% minéraux pour une texture oléo-minérale.

100 % des ingrédients sont d’origine naturelle et 20,5 % du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique.

Gel Solaire Transparent Visage Bio SPF30, UVBIO

À l’huile de Karanja pour la protection solaire et les huiles de jojoba et de tournesol pour l’hydratation, ce gel a une texture huileuse, 100% naturel et à 97,8% Bio et certifié par la Vegan Society. Il contient des filtres solaires minéraux.

Huile Solaire Huile Miracle de Karanja Bio SPF15

Elle est conçue pour les peaux halées ou mats, avec une protection UVA et UVB grâce à un filtre solaire d’origine naturelle. Elle contient de l’huile de karanja nourrissante et offre une texture sèche sans blanchir la peau.

Spray Hydratant SPF50 Lovea

Ce spray pour enfants est certifié bio Ecocert. Il hydrate la peau et offre un parfum pêche-abricot agréable avec une texture non grasse. Sans nanoparticules, il protège la peau avec un indice élevé.

Lait Solaire Lovea SPF 50

Ce lait haute protection contient du Monoï de Tahiti pour l’hydratation. Il a une texture fondante et ne laisse pas de traces blanches.

Crème visage Lovea SPF50+

Cette crème pour le visage est certifiée bio par Ecocert. Elle contient des filtres minéraux pour la protection UVA et UVB, un actif anti-âge et de l’huile de coco nourrissante.