Les adventices, communément appelées « mauvaises herbes » sont des plantes sauvages nécessaires à l’équilibre de votre jardin. Mais leur tendance à envahir l’espace vous pousse à agir.

Les pesticides sont souvent utilisés pour leur efficacité. Mais ils peuvent intoxiquer votre animal domestique, attaquer les insectes et micro-organismes nécessaires à la vie de votre jardin. Vous-même vous vous exposez à cette pollution environnante, même si l’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré en 2016 que le glyphosate ne présentait pas de risque cancérogène après l’avoir qualifié de « cancérogène probable » en 2015 (étude menée avec le Centre International de Recherche sur le Cancer).

Auparavant sur une période de 20 ans, certains pesticides ont été interdits, car ils présentaient un risque pour le les jardiniers et les agriculteurs. Ceux-ci étant soumis à une forte exposition à ces produits phytosanitaires.

Le doute s’est installé concernant le sujet. Et depuis début 2017, en France les pesticides de synthèse sont interdits dans les jardins et les espaces verts publics, dans les collectivités locales et les établissements publics. Au 1er janvier 2019, une loi interdira cet usage pour les particuliers.

L’Association internationale des fabricants de produits de biocontrôle (IBMA) va déterminer les produits que vous pourrez utiliser dans vos jardins à l’avenir. Le biocontrôle permettrait de protéger l’utilisateur et de connaître les agents naturels à utiliser comme les macro-organismes (les coccinelles…), les microorganismes (bactéries, champignons….), et les substances naturelles.

Mais il peut être intéressant de commencer dès maintenant, ainsi nous vous présentons des recettes pour fabriquer votre désherbant maison. Cela représente également un moyen de faire des économies.

Les différents désherbants naturels

Nous énumérons ci-dessous des recettes que vous pouvez faire pour votre produit maison :

L’eau de cuisson des pâtes

eau de cuisson comme herbicide

Elle contient des glucides, vitamines B, amidon et magnésium. Salée, elle assèche les mauvaises herbes et la mousse.

Versez l’eau tiède au pied des mauvaises herbes, surtout pensez à préserver les autres plantes car le sel pourrait les attaquer. La quantité de sel contenue dans l’eau de cuisson doit être modérée car il a tendance à appauvrir les sols.

Le jus de cuisson des pommes de terre

Il contient également de l’amidon, mais aussi du calcium, du manganèse, du zinc, du fer, du potassium, de la vitamine C.

Versez l’eau chaude sur les mauvaises herbes, en faisant attention à vos plantes. Le sel est à utiliser avec parcimonie pour les raisons évoquées plus haut.

Le bicarbonate de soude 

le bicarbonate de soude

Cette poudre blanche peut tout simplement service de désherbant 1 à 2 fois par an en la versant sur les mauvaises herbes directement. Sur les dalles, il va agir pour empêcher la repousse.

Une recette consiste à mélanger 70 g de bicarbonate avec 1L d’eau bouillante sur les mauvaises herbes (partie haute).

Le vinaigre blanc

L’acide acétique contenu dans le vinaigre blanc est un bon herbicide.

Mélangez 1 litre de vinaigre blanc avec ½ litre d’eau, arrosez en fin de journée. La dilution dans l’eau évitera que le vinaigre ait une influence sur la fertilité de votre sol.

A parts égales un mélange de vinaigre blanc, de sel et de savon. Le tout dans un pulvérisateur, et le tour est joué.

Voici une autre recette facile à faire en vidéo :

Ajoutez 100 g de sel à 3L de vinaigre blanc, et une goutte de liquide vaisselle qui va permettre le contact avec les feuilles. Dans un vaporisateur il fera des merveilles les jours de chaleur en matinée et il facilitera l’application dans des fissures et des allées en brique.

Faites attention à vos plantes car le vinaigre est nocif pour elles aussi.

Le vinaigre maison

Avec 2 l de vin ordinaire, une petite quantité de sulfites que vous aurez conservés pendant un mois dans une bonbonne, vous obtenez une masse visqueuse faite de ferments acétiques. Cela va permettre la formation de vinaigre.

1 litre de désherbant va traiter entre 7 et 10 m² de mauvaises herbes

Le purin d’orties concentré

le purin d'ortie pour désherber

1 kg d’orties pour 10 litres d’eau (vous pouvez utiliser de l’eau de pluie).

Couper les orties en petits morceaux, laissez- les macérer dans l’eau pendant 3 à 4 jours, avec une température extérieure de 18°C. Mélangez une fois par jour. Diluez et filtrez si nécessaire pour utiliser un pulvérisateur.

L’odeur n’est pas agréable, le mieux est de conserver votre purin dans un endroit qui ne va pas gêner.

Versez une petite quantité de purin  car il peut être toxique pour vos plantes du fait de sa richesse en azote.

Le purin d’angéliques

1 kg d’angéliques et 10 litres d’eau pour votre mélange.

Laissez macérer pendant 1 semaine, puis versez sur les mauvaises herbes. Vous pouvez faire pousser vos plantes angéliques dans votre jardin ou en appartement.

La cendre de bois

la cendre de bois en désherbant

Elle va vous permettre d’éliminer la mousse. Saupoudrez-la de cendre, l’acidité de la terre va agir efficacement.

Le paillage 

Il s’agit de l’herbe coupée que vous récupérerez après avoir tondu votre gazon. 5 cm de couche forment le paillis qui protègera votre potager en permaculture par exemple.

Astuces bonus

la coccinelle contre les mauvaises herbes

D’autres astuces vous permettent de limiter les mauvaises herbes.

Couvrez les pieds de vos plantes de papier journal pour empêcher la pousse des mauvaises herbes, elles ne pourront pas germer sans le soleil. Vous devez mouiller le sol au préalable, et le couvrir de paillis. Cela va attirer les vers de terre qui eux vont aérer la terre.

Vous pouvez aussi ébouillanter les mauvaises herbes. Attention de ne verser qu’un filet d’eau à la base. Cela peut nécessiter 2 voire 3 applications.

La bactérie Bacillus thuringensis grâce à une protéine agit comme insecticide. Elle est utilisée depuis longtemps en agriculture et en jardinage. Elle éloigne les  moustiques, les larves de papillon qui attaquent vos plantes.

Il existe aussi la confusion sexuelle appliquée sur les mâles avec des diffuseurs de phéromones, pour les piéger. Les parasites ne peuvent alors se reproduire. On les utilise pour les pommiers et poiriers contre le carpocapse, ou ver de la pomme.

Les coccinelles pour les cultures de légumes sous serre vous débarrassent des pucerons.

Des mauvaises herbes utiles

les mauvaises herbes utiles

Sachez tout de même que certaines mauvaises herbes sont utiles pour enrichir le sol en humus. Il ne faut pas toutes les éliminer de votre jardin.

En voici une liste :

  • Le lamier rouge, le mouron blanc absorbent l’azote en trop grande quantité
  • Les ravenelles libèrent de la potasse en se décomposant et permettent d’enrichir votre sol.

Certaines comme les coquelicots et les bleuets attirent  abeilles et insectes butineurs et sont médicinales. Elles sont aussi esthétiques dans votre jardin !