Dernière mise à jour

Installer un bassin dans votre jardin est un excellent moyen de joindre l’utile à l’agréable. L’utile parce qu’il peut vous apporter de nombreux avantages pratiques lorsqu’il est bien construit et bien entretenu. L’agréable parce qu’il améliorera l’esthétique de votre jardin, et vous permettra de profiter de moments de détente dans un cadre naturel et zen.

Mettre en place un bassin de jardin chez soi ne s’improvise pas. C’est un projet auquel il faut réfléchir au préalable afin de profiter pleinement des avantages et surtout d’éviter d’éventuels inconvénients.

Du choix du type de bassin à son emplacement en passant par la filtration de l’eau, découvrez dans ce guide complet toutes les options qui s’offrent à vous, et surtout comment choisir celles qui seront les meilleures pour vous.

Les avantages d’un bassin de jardin

Esthétique, ludique et formateur

On ne présente plus les avantages esthétiques qu’apportent les bassins de jardin. De plus, aménager un tel bassin chez vous, vous permettra de laisser libre court à votre créativité pour le décorer. L’autre avantage auquel on pense moins, c’est le côté à la fois ludique et formateur. Quoi de mieux qu’un plan d’eau pour observer l’évolution de la vie qui gravite autour, et en apprendre davantage chaque jour sur l’écosystème et la nature ? Vos enfants vont adorer !

Avantages écologiques

Outre son côté esthétique, installer ce type de point d’eau dans votre jardin offre de nombreux avantages, notamment au niveau écologique. Comme vous le savez, l’eau est un élément crucial au développement de la vie. Avoir un plan d’eau dans votre jardin permettra d’améliorer son écosystème, en enrichissant la faune et la flore qui s’y trouvent.

La présence d’eau va en effet attirer de nouveaux animaux (insectes pollinisateurs, batraciens etc.), et faire pousser de nouvelles plantes.

Les plantes présentes dans votre bassin de jardin filtreront naturellement votre eau. Vous pouvez aussi y ajouter des poissons, qui se chargeront entre autres de vous débarrasser des larves de moustiques en été. Enfin, vous limiterez votre consommation d’eau potable, et surtout son gaspillage pour des tâches où elle n’est pas nécessaire.

Un geste quotidien pour notre planète que vous ferez donc sans même vous en rendre compte !

Avantages économiques

Avoir un bassin d’eau dans son jardin apporte aussi des avantages sur le plan économique. C’est tout simplement l’un des meilleurs moyens de récupérer l’eau de pluie. Vous pouvez utiliser cette eau de pluie pour de nombreuses tâches de votre quotidien, comme l’arrosage de votre potager par exemple. Cela vous permettra de faire des économies non négligeables sur votre facture d’eau chaque année.

Astuce du professionnel

=> Pensez également à installer un récupérateur d’eau de pluie pour optimiser la récupération et renouveler l’eau de votre mare de temps à autres..

Quel type de bassin pour quelle installation ?

Il existe différents types de bassins et différentes manières de les installer. En effet, ces éléments se choisissent au cas par cas, en fonction de votre jardin, de sa configuration, de ce que vous souhaitez en faire etc. Voyons quelles options s’offrent à vous. 

Le choix de l’emplacement

Avant toute chose, il est primordial de déterminer le futur emplacement de votre bassin de jardin. Cet emplacement ne se choisit pas au hasard. Le premier élément à prendre en compte est le niveau d’ensoleillement. Votre futur emplacement devra permettre à votre bassin d’eau d’être exposé au soleil, mais pas trop.

Dans un bassin trop exposé, les algues ainsi que d’autres plantes parfois indésirables se développeront trop vite, au point de devenir rapidement incontrôlables. Trop à l’ombre, c’est l’inverse, vos plantes aquatiques ne s’y développeront pas.

Si vous manquez de zones d’ombre dans votre jardin, n’hésitez pas à planter des arbres, arbustes et autres plantes à proximité de votre futur emplacement. L’idéal est que votre plan d’eau se retrouve à l’ombre une partie de la journée seulement, ou qu’il soit en permanence à moitié à l’ombre et à moitié au soleil. Cela permet à la fois de contrôler le développement de la flore aquatique et la température de l’eau.

Ensuite, le choix de votre emplacement devra également se faire en fonction de la configuration de votre terrain. Veillez à ce qu’il ne soit pas trop proche de votre habitation, pour éviter notamment les invasions d’insectes en été (moustiques, abeilles etc.). Votre bassin doit aussi être facile d’accès pour faciliter son entretien.

Les dimensions et les formes

Petit, grand, rectangulaire, irrégulier, mixte, les possibilités sont nombreuses pour choisir la taille et la forme de votre futur plan d’eau. En toute logique, le choix de la dimension se fait avant tout en fonction de la taille de votre terrain, mais pas seulement.

En plus, outre la surface, il faut également tenir compte de la profondeur du bassin. Plus un bassin de jardin est petit et peu profond, plus il sera exigeant en entretien et plus sa durée de vie sera courte.

Concrètement, un petit bassin peu profond devra être protégé du gel en hiver, et les algues s’y développeront beaucoup plus facilement en été, du fait de la concentration en nitrates qui augmente plus facilement dans un faible volume d’eau. Si vous souhaitez ajouter des poissons dans votre plan d’eau, ils auront également besoin d’un minimum de profondeur pour survivre.

Pour résumer, plus un bassin d’eau est grand et profond, mieux c’est. Cependant, il vous faudra trouver le juste équilibre entre son emplacement, sa taille, sa profondeur, et votre budget.

En ce qui concerne la forme de votre mare, là aussi les possibilités sont nombreuses. Il existe trois grands types de formes de bassins : 

  • Les bassins réguliers (ronds, rectangulaires etc.)
  • Les bassins irréguliers
  • Les bassins géométriques

Un bassin régulier sera, sans surprise, beaucoup plus simple à installer et à entretenir. Vous pourrez aussi y cultiver plus facilement de la végétation, et y intégrer plus facilement des poissons, si la profondeur est suffisante. Un bassin irrégulier sera plus esthétique, d’autant que pour sa forme, vous pourrez laisser libre court à votre imagination.

Cependant, son installation vous imposera certaines contraintes, notamment dans le choix du type de bassin, et sera plus ardue. Les bassins géométriques sont plus coûteux à installer. Ils offrent un bon équilibre entre surface et profondeur, mais il est plus compliqué d’y développer la faune et la flore.

En bref, si vous débutez, que vous avez un budget limité, ou encore que vous souhaitez privilégier le développement d’un écosystème grâce à votre plan d’eau, privilégiez la simplicité.

Un bassin régulier (ou irrégulier sans se lancer dans des dessins trop compliqués), d’au moins 2m² et 1m de profondeur, avec si possible des berges en pente douce, sera un compromis idéal si vous voulez y mettre des plantes et des poissons. Sans les poissons, une profondeur entre 15 et 60cm environ suffira. Avec une belle décoration et un peu d’imagination, le côté esthétique n’en sera pas du tout affecté. 

Les différents types d’installations

quel type de bassin de jardin

Quel type de bassin pour quelle installation ?

Il existe différents types de bassins et différentes manières de les installer. En effet, ces éléments se choisissent au cas par cas, en fonction de votre jardin, de sa configuration, de ce que vous souhaitez en faire etc. Voyons quelles options s’offrent à vous. 

Le choix de l’emplacement

Avant toute chose, il est primordial de déterminer le futur emplacement de votre bassin de jardin. Cet emplacement ne se choisit pas au hasard. Le premier élément à prendre en compte est le niveau d’ensoleillement. Votre futur emplacement devra permettre à votre bassin d’eau d’être exposé au soleil, mais pas trop.

Dans un bassin trop exposé, les algues ainsi que d’autres plantes parfois indésirables se développeront trop vite, au point de devenir rapidement incontrôlables. Trop à l’ombre, c’est l’inverse, vos plantes aquatiques ne s’y développeront pas.

Si vous manquez de zones d’ombre dans votre jardin, n’hésitez pas à planter des arbres, arbustes et autres plantes à proximité de votre futur emplacement. L’idéal est que votre plan d’eau se retrouve à l’ombre une partie de la journée seulement, ou qu’il soit en permanence à moitié à l’ombre et à moitié au soleil. Cela permet à la fois de contrôler le développement de la flore aquatique et la température de l’eau.

Ensuite, le choix de votre emplacement devra également se faire en fonction de la configuration de votre terrain.

Astuce du professionnel

Veillez à ce qu’il ne soit pas trop proche de votre habitation, pour éviter notamment les invasions d’insectes en été (moustiques, abeilles etc.). Votre bassin doit aussi être facile d’accès pour faciliter son entretien.

Les dimensions et les formes

Petit, grand, rectangulaire, irrégulier, mixte, les possibilités sont nombreuses pour choisir la taille et la forme de votre futur plan d’eau. En toute logique, le choix de la dimension se fait avant tout en fonction de la taille de votre terrain, mais pas seulement.

En plus, outre la surface, il faut également tenir compte de la profondeur du bassin. Plus un bassin de jardin est petit et peu profond, plus il sera exigeant en entretien et plus sa durée de vie sera courte.

Concrètement, un petit bassin peu profond devra être protégé du gel en hiver, et les algues s’y développeront beaucoup plus facilement en été, du fait de la concentration en nitrates qui augmente plus facilement dans un faible volume d’eau. Si vous souhaitez ajouter des poissons dans votre plan d’eau, ils auront également besoin d’un minimum de profondeur pour survivre.

Pour résumer, plus un bassin d’eau est grand et profond, mieux c’est. Cependant, il vous faudra trouver le juste équilibre entre son emplacement, sa taille, sa profondeur, et votre budget.

En ce qui concerne la forme de votre mare, là aussi les possibilités sont nombreuses. Il existe trois grands types de formes de bassins : 

  • Les bassins réguliers (ronds, rectangulaires etc.)
  • Les bassins irréguliers
  • Les bassins géométriques

Un bassin régulier sera, sans surprise, beaucoup plus simple à installer et à entretenir. Vous pourrez aussi y cultiver plus facilement de la végétation, et y intégrer plus facilement des poissons, si la profondeur est suffisante. Un bassin irrégulier sera plus esthétique, d’autant que pour sa forme, vous pourrez laisser libre court à votre imagination.

Cependant, son installation vous imposera certaines contraintes, notamment dans le choix du type de bassin, et sera plus ardue. Les bassins géométriques sont plus coûteux à installer. Ils offrent un bon équilibre entre surface et profondeur, mais il est plus compliqué d’y développer la faune et la flore.

Astuce du professionnel

En bref, si vous débutez, que vous avez un budget limité, ou encore que vous souhaitez privilégier le développement d’un écosystème grâce à votre plan d’eau, privilégiez la simplicité.

Un bassin régulier (ou irrégulier sans se lancer dans des dessins trop compliqués), d’au moins 2m² et 1m de profondeur, avec si possible des berges en pente douce, sera un compromis idéal si vous voulez y mettre des plantes et des poissons. Sans les poissons, une profondeur entre 15 et 60cm environ suffira. Avec une belle décoration et un peu d’imagination, le côté esthétique n’en sera pas du tout affecté. 

Les différents types d’installations

  1. Etalez votre bâche sur le sol afin qu’elle soit assouplie par la chaleur du soleil
  2. Avant d’effectuer la pose de la bâche à proprement parler, il faut d’abord installer du feutre géotextile. Ce dernier va agir en protection de celle-ci.
  3. Lors de la pose, veillez à ce que chaque bande de feutre se superpose sur environ 30cm, et que les bandes recouvrent bien toute la surface du bassin.
  4. Vous pouvez ensuite installer votre bâche délicatement, en veillant à ne pas la perforer. Pour cela, travaillez de préférence sans chaussures. Disposez des galets, des piquets ou encore des planches sur les bords de la bâche afin de la maintenir au sol en attendant de remplir votre bassin.
  5. Remplissez votre bassin : Durant cette étape, votre bâche va bouger afin d’épouser parfaitement la forme de votre bassin. Des plis se formeront inévitablement sur les bords. Essayez de les répartir au mieux.
  6. Patientez ensuite quelques jours afin que tout se mette en place et que la masse d’eau ait bien tassé le sol en-dessous.
  7. Enfin, découpez l’excès de bâche et de feutre au cutter, en laissant une marge à glisser dans les tranchées que vous avez préalablement creusées.
  8. Une fois la bâche dissimulée dans la tranchée, vous pouvez recouvrir cette dernière de terre afin de la masquer.

Pour Bassin préformé

Lors du terrassement, vous avez pris soin de creuser un trou qui correspond aux formes de votre bassin préformé. Il ne reste plus qu’à bien nettoyer la zone et tasser la terre, pour ensuite y déposer votre bassin. Contrôlez ensuite votre travail avec un niveau à bulle. Si besoin, comblez les vides avec du sable. Vous pouvez ensuite remplir votre bassin.

Que dit la réglementation ?

A priori, vous n’avez pas besoin d’un permis de construire pour installer un bassin de jardin, sauf si vous comptez vous y baigner ou que votre plan d’eau a une surface supérieure à 20m². Les permis de construire concernent en effet les piscines, les bassins destinés à la baignade et les étangs de plus d’un hectare.

Néanmoins, vous devrez tout de même avertir la mairie de votre commune. Il peut en effet exister une législation locale (aménagement du territoire, secteur sauvegardé, site classé, problèmes de sécurité etc.) qui nécessitera tout de même l’obtention d’un permis de construire.

Astuce du professionnel

Dans tous les cas, informez également votre voisinage, afin d’éviter toute plainte pour les nuisances que pourraient générer vos travaux.

Les plantes pour bassin

Avec toutes les plantes aquatiques existantes, il est possible de créer une riche diversité dans votre plan d’eau. Voici les listes non exhaustives des plantes que vous pouvez placer aux abords et dans votre bassin de jardin.

Les plantes aquatiques pour bassin

Les plantes à placer en bordure ou en eau très peu profonde (10-20cm) :

  • Acorus calamus
  • Epis d’eau
  • Calla des marais
  • Prêle
  • Euphorbe des marais
  • Iris
  • Jonc
  • Menthe aquatique
  • Trèfle d’eau
  • Myosotis des marais
  • Faux nénuphar
  • Petit glaïeul d’eau
  • Erable rouge
  • Fothergilla
  • Hortensia
  • Fleur des Elfes
  • Ligulaire
  • Primevère

Les plantes à placer en eau peu profonde (30-40cm) :

  • Plantain d’eau
  • Epis d’eau
  • Jonc fleuri
  • Souchet
  • Iris pseudacorus
  • Faux nénuphar
  • Scirpus
  • Nymphéa Pygmaea

Les plantes à placer en eau profonde (50-60cm) :

  • Etoile d’eau
  • Cornifle
  • Lotus
  • Nénuphar jaune
  • Faux nénuphar
  • Scirpus
  • Massette
  • Peste d’eau
  • Nymphéa

Les plantes à placer en eau très profonde (70-80cm) :

  • Nénuphar jaune
  • Nymphéa
  • Faux nénuphar
  • Polygonum amphibium
  • Scirpus
  • Massette
  • Zizania latifolia

Les plantes immergées :

  • Cornifle nageant
  • Elodée du Canada
  • Peste d’eau
  • Myriophylle
  • Potamot
  • Utricularia vulgaris

Les poissons pour le bassin

Si vous leur préparez un cadre de vie adéquat et que vous en prenez soin en les nourrissant régulièrement, les poissons de bassin peuvent vivre 15 ans en moyenne pour la plupart.

Un cadre de vie adéquat, c’est une eau ayant un pH équilibré (entre 7 et 8,5) et une profondeur suffisante (minimum 50cm, idéalement 1 mètre).

Astuce du professionnel

Veillez également à contrôler régulièrement les taux de nitrites et d’ammoniac (0,1mg/L maximum), ainsi que le taux de nitrates (50mg/L maximum). Ils auront également besoin d’une eau riche en calcium (entre 100 et 300mg/L).

poisson pour bassin extérieur

Voici quelques espèces que vous pouvez mettre dans votre bassin de jardin :

  • Les poissons rouges (Carassius auratus)
  • La tanche (Tinca Tinca)
  • La Carpe koï (Cyprinus carpio)
  • L’Ide mélanote (Leuciscus Idus)
  • L’Esturgeon (Acipenser ruthenus)
  • Les carpes amour ou carpes herbivores (Ctenopharyngodon idella)
mise en garde du professionnel

Attention toutefois, veillez à choisir vos poissons en fonction de la taille de votre bassin. Un esturgeon, par exemple, aura besoin de beaucoup plus d’espace qu’un poisson rouge pour évoluer convenablement et y survivre longtemps

Décorer votre bassin de jardin

Pour conclure ce guide en beauté, voici quelques idées pour décorer votre plan d’eau :

  • Installer une cascade ou une rivière
  • Installer un jet d’eau
  • Orner les berges de galets de couleurs différentes
  • Fleurir le pourtour du bassin
  • Faire des allées décorées
  • Installer un pont en bois
  • Installer des pas japonais en bois

Vous disposez maintenant des connaissances de base pour créer votre bassin de jardin selon vos goûts et vos besoins. Votre imagination et votre créativité fera le reste !