Notre corps est constitué de 70% d’eau, c’est un élément clé pour notre survie. Pourtant cela ne semble pas être claire pour tout le monde… Entre excès de consommation et mauvaise gestion des ressources, l’eau représente un enjeu important pour nos sociétés et nous en sommes les acteurs.

La France est le 27ème extracteur d’eau au monde sur 170 pays et un français moyen consomme actuellement 151 litres par jour. En 1975, ce chiffre était de 106 litres. En moyenne, l’ensemble de la consommation d’eau s’élève à 1 875 mètres cubes par an par personne en France.

Encore sceptique ? Jetez un œil aux chiffres ci-dessous, issus de la compagnie des Eaux de Paris.

Selon ces données, la répartition de notre consommation d’eau n’est dédiée qu’à hauteur de :

  • 7% à notre alimentation
  • 1% en boisson
  • 6% en repas

Quelles sont nos plus grosses dépenses d’eau ?

Nous consommons en moyenne 151 litres d’eau par jour. 53% de cette consommation est liée aux tâches ménagère et est répartie de la sorte : 

  • Bains et douches 39L
  • Chasse d’eau 20L
  • Lave linge 12L
  • Lave vaisselle 10L

Les dépenses d’eau domestiques ne représentent cependant que 24% du total des dépenses d’eau mondiale. La majorité relevant de l’irrigation ou des industries.

Ce n’ai pas une raison pour ce reposer sur ces chiffres. 24% reste une grosse part de la consommation et nos petits gestes peuvent avoir de gros impact sur le monde !

Pour rétablir l’équilibre, nous pouvons donc agir ! Pour commencer dés à présent, voici une liste de bonnes pratiques à intégrer au quotidien au sein de votre maison et pour votre jardin !

Comment économiser de l’eau à la maison ?

Pas besoin d’investissements importants pour économiser de l’eau au quotidien. Il suffit juste de bon sens et d’un peu de bricolage :

GESTES À ADOPTER

Faites un constat des fuites d’eau et réparez-les

Une chasse d’eau tirée représente 5 litres d’eau… Si elle fuit, vous pouvez perdre jusqu’à 15 litres par heure ! C’est énorme. Pour une fuite de type « goutte à goutte » au robinet, ce sont 4 litres par heure qui s’évaporent !

Ne pensez pas que quelques gouttes par ci et par-là ne sont pas des pertes graves.

Agissez au plus vite pour stopper les fuites présentes sur vos robinets, chasses d’eau ou autres tuyaux. Une fuite dans un mur peut rapidement vous coûter très cher si l’eau s’infiltre. Révisez votre logement et réparez ou faites appel à un professionnel !

Ne laissez pas couler l’eau lors de l’utilisation des robinets

Lorsque vous vous brossez les dents, que vous vous lavez les mains, lorsque vous vous rasez ou bien encore que vous faites la vaisselle, ne laissez pas le robinet couler. Fermez-le et rouvrez-le. Cela vous évitera de consommer jusqu’à 12 litres par minute… pour rien !

Remplissez un verre qui restera à portée de main pour le brossage des dents et pensez à un récipient pour rincer votre rasoir. Enseignez aux plus petits que l’eau n’est pas un jeu ! Le filet peut leur sembler amusant mais il faut en prendre soin pour continuer à pouvoir en profiter.

Prendre une douche plutôt qu’un bain

Cela va de soi pour beaucoup et d’ailleurs, les habitats n’ont presque plus de baignoires. Mais appliquez la technique aux enfants également. Evitez les bains, sauf en cas de maladie. Montrez-leur qu’il s’agit d’un vrai luxe.

Appuyez moins longtemps sur le bouton de la chasse d’eau

Les chasses d’eau libèrent un certain volume en fonction de l’ouverture demandée lors de la pression du bouton. Si vous maitrisez la pression, vous pouvez libérer moins d’eau avec votre chasse d’eau traditionnelle. Pensez qu’à chaque tirage ce sont 5 litres d’eau potable qui sont utilisés pour vidanger vos besoins…

Mettez une brique ou bien une bouteille remplie de sable dans le réservoir de votre chasse d’eau

Une autre technique pour réduire le gaspillage d’eau aux toilettes consiste à placer dans le réservoir une bouteille remplie d’eau de pluie ou de sable pour occuper de l’espace et réduire le remplissage. Vous pouvez utiliser une à deux bouteilles d’1,5 litre selon votre espace. Certains placent également des briques. C’est à vous de voir avec ce que vous avez sous la main.

Réutilisez l’eau de cuisson

Une fois refroidie, vous pouvez l’utiliser pour arroser vos plantes qui bénéficieront des éléments issus des aliments chauffés, présents dans l’eau.

Arrêtez la psychose de la propreté !

La notion de propreté est également une construction sociale. On nous bassine avec des pubs de déodorants et de savons, mais il n’est pourtant pas si bon de trop se laver !

Selon vos activités, vous pouvez sauter la douche une fois de temps en temps, et surtout… arrêtez de vous laver les cheveux tous les jours ! Cela les abîme. Même si vous sentez que vos cheveux graissent… Il s’agit justement d’une réaction de protection face à cette agression constante des produits. Après quelques jours ou semaines de cheveux gras, vos cheveux redeviendront normaux et leur capacité à rester secs sans être lavés va même augmenter.

ÉQUIPEZ-VOUS !

Quelques bons investissements peuvent diminuer votre impact écologique et alléger vos factures d’eau sur un moyen terme… Pour faire de bonnes économies, il faut parfois sortir un peu d’argent.

Utilisez un pommeau de douche économique

Tous ne se valent pas. Les modèles les plus modernes et économiques utilisent jusqu’à 75% moins d‘eau que les douches traditionnelles. Impressionnant. Comment cela se fait-il ? L’eau est éclatée avec une injection d’air et son pouvoir « mouillant » est ainsi multiplié. Un peu le principe de la bruine quoi.

Utilisez des toilettes sèches

Si vous avez la possibilité de mettre en place des toilettes sèches, c’est encore la meilleure solution pour économiser de l’eau ! Et en plus, contre toute attente ou idée reçue, ça ne sent pas mauvais !

Installez vos toilettes avec un seau ou récipient en acier inoxydable sous le siège. Attention le siège doit être légèrement surélevé, sur une base en bois par exemple et vous devez prévoir une porte sur le côté ou bien une manière de soulever le siège pour avoir accès au récipient et le vider régulièrement.

A chaque fois que vous passez aux toilettes, couvrez vos besoins avec de la sciure de bois, des feuilles mortes ou encore de la cendre. Aucune odeur garantie ! De notre expérience, ces toilettes sentent même meilleurs que les toilettes traditionnels !

Pour le traitement de vos excréments et urines, mêlez-les au compost ou bien compostez-les à part. Il y a un cycle à respecter, mais aucun besoin d’intervention humaine.

Installez un mitigeur thermostatique

Où ça ? Pour votre douche. Il s’agit d’un robinet « intelligent » qui contrôle la température de l’eau et la maintient stable tout au long de votre douche.

Quel est le rapport avec l’économie d’eau ? Et bien, il n’y a pas d’eau perdue à chercher la bonne température…

Achetez des appareils électroménager économiques

On parle ici du lave-vaisselle et du lave-linge, qui représentent 11% chacun en termes de consommation d’eau quotidienne. Ce n’est pas neutre. Contre toutes les idées reçues, un lave-vaisselle moderne par exemple peut consommer jusqu’à seulement 10 litres d’eau contre 15 à 50 litres pour une vaisselle à la main selon la quantité ! Par contre, un ancien appareil va utiliser une quarantaine de litres… adieux économies !

Vérifiez donc bien ces informations à l’achat.

Installez un système de chasse d’eau économique (double touche)

Comme nous l’avons évoqué pour la pression, le débit d’eau libéré dépend de ce qui est activé au pressage du bouton. Un système de double bouton vous permettra d’adapter le débit en fonction du besoin !

Eau de lavage de mains pour chasse d’eau ou bien eau de pluie

D’autres toilettes écologiques proposent un système de récupération de l’eau du lavage de dents ou de mains pour l’utiliser ensuite en chasse d’eau.

Il est également possible de l’adapter avec un récupérateur d’eau de pluie, ou d’eau de vaisselle si la cuisine n’est pas bien loin. Tout est possible si vous êtes bricoleur ou bien si vous trouvez le bon professionnel. Renseignez-vous sur le net.

Découvrez notre guide pour vous aider à choisir une cuve d’eau de pluie !

Lavez votre sol avec de l’eau de pluie

Grâce à un récupérateur d’eau de pluie dans votre jardin (Voyez également nos articles dédiés au sujet) vous pourrez utiliser cette eau pour laver vos sols. Pourquoi utiliser de l’eau potable quand personne ne va la boire ? Bien décantée, elle est propre et sert tout autant que celle du robinet !

Comment dépenser moins d’eau au jardin ?

GESTES À ADOPTER

Le binage

Il s’agit de retourner la terre autour de vos plantes pour en augmenter la perméabilité. L’eau passera plus vite et mieux pour irriguer vos plantes plus efficacement.

Attention, ce retournement de terre ne se fait que sur 2cm. Il doit rester superficiel pour ne pas abîmer le terrain ni les racines.

Arrosez le matin ou en soirée

Arrosez vos plantes, surtout pendant les périodes chaudes, le matin tôt avant que le soleil ne soit trop haut (entre 6h et 9h) ou bien le soir, une fois que la chaleur a baissé (entre 18h30 et 22h).

Et oui, cela permettra à votre sol de rester mouillé plus longtemps. Vos plantes bénéficieront d’une hydratation plus longue. Aux heures chaudes, le trop plein d’eau s’évapore de suite… Dommage non ?

En plus c’est l’occasion de se relaxer avant d’aller au lit ou bien de prendre l’air au lever !

Privilégiez la permaculture

Qu’est-ce que la permaculture ? C’est la reproduction de ce qui fait une forêt : une plante pousse et en protège une autre. Si vous reproduisez ces conduites naturelles dans votre potager, vos productions vont se protéger l’une l’autre du soleil, s’entre-aider à conserver l’humidité ou bien encore se protéger d’éventuels insectes ravageurs.

Aujourd’hui, de nombreux manuels pour les débutants sont accessibles sur le net et beaucoup d’associations organisent des formations et des rendez-vous. Cherchez sur le net : permaculture + le numéro de votre département, il y a fort à parier que vous trouverez votre bonheur au sein de ce réseau ! De nombreux manuels sont aussi disponibles en librairies.

ÉQUIPEZ-VOUS :

A l’extérieur, il est facile de bricoler ou d’installer des solutions économes en eau. Voyez plutôt.

Récupérateur d’eau de pluie

Pas bricoleur ? Vous pouvez acquérir un modèle dans de nombreux magasins (nous vous conseillons comment choisir un récupérateur d’eau ici). Faites attention à la superficie de toit qui va se vider dans votre récupérateur pour calculer au mieux le nombre de litres de stockage nécessaires.

Soyez également attentif à la connexion vers votre toit. Pensez à le lavez régulièrement pour éviter qu’un dépôt de terre ne se forme au fond et ne vienne obstruer le robinet.

Vous aimez mettre la main à la pâte ? N’hésitez pas à chercher des infos et à vous lancer dans la construction de votre récupérateur d’eau DIY. Vous avez besoin d’un contenant important (là aussi attention au volume), de tuyaux pour le connecter avec la gouttière, et de quoi percer et installer un robinet.

Différents systèmes de filtrages des eaux les plus sales ont disponibles. Avec un système de boule qui dirige ensuite l’eau plus propre vers votre récupérateur, vous avez de nombreuses solutions pour filtrer l’eau de pluie et stocker une eau la plus claire possible. :

  • grilles de différentes tailles
  • couches de sable et/ou minéraux
  • simple décantation
  • tube de réception

Paillage (paillis)

Système millénaire, il s’agit de mettre de la paille, des feuilles, ou bien d’autres matériaux naturels aux pieds de vos plantes pour maintenir l’humidité autour de celles-ci. Comme cela se fait naturellement en forêt !

Cherchez avant tout à utiliser ce que vous avez à disposition. Pour un effet esthétique, vous pouvez varier les matériaux. Cette technique vous permettra tout simplement de moins arroser.

Système d’arrosage goutte à goutte

Ce système est un tuyau adapté, troué, que vous allez disposer auprès de vos plantes. Plus de gaspillages. L’eau est distribuée par un système de goutte à goutte. Vous pouvez arroser juste le nécessaire dans votre potager. Pour info, un tuyau classique consomme environ 18 litres à la minute, ce n’est pas rien.

En gérant mieux la distribution de l’eau, et en mettant en place des stratégies pour conserver cette humidité, votre arrosage peut être facilement divisé !

Gérer sa consommation d’eau : ce n’est pas un luxe !

Si certaines des solutions proposées vous semblent onéreuses, pensez bien que nous ne pouvons pas nous donner le luxe de gaspiller de l’eau. Sur Terre, 1.4 milliards de personnes vivent en situation de pénurie d’eau. Ironique si l’on considère que 72% du globe est couvert d’eau, non ?

Pourtant, seulement 2.8% de ce volume est de l’eau douce et l’Homme ne peut en utiliser que 1%. Vu comme cela, nos ressources sont minimes.

D’autre part, 9 pays détiennent 60% des ressources d’eau douce du monde… Et la France n’en fait pas partie…

A nous d’agir pour que l’eau ne soit pas gaspillée ni utilisée en vain…

Et vous, quelles sont vos astuces ? Partagez-les en commentaire !